Prise de position de l'académie de Médecine sur l'audioprothèse

  le son   système auditif   test auditif   professionnels   questions   actualités  

 

         

Avis institutionnel: Très forte prise de position de l’Académie Nationale de Médecine contre « la dérive marchande » des audioprothésistes

Dans un communiqué du 12 février, l’Académie Nationale de Médecine souhaite attirer l’attention du ministère de la Santé sur les tests de dépistage gratuits et les écoles semi-privées d’audioprothèse. L’Académie, dont le rôle est de répondre à toutes les questions posées par le gouvernement français dans le domaine de la santé publique et qui peut également, sans sollicitation préalable, émettre des avis ou communiqués, s’inquiète en particulier de « la dérive marchande de ce secteur paramédical. »

« Avec une prévalence de près de 10 %, la surdité affecte en France environ 6 millions de personnes (Enquête décennale de l’INSEE). Elle constitue donc un réel problème de santé publique en raison de son retentissement sur la qualité de vie et de son impact socio-économique.

Mais, elle représente également un marché commercial considérable et en expansion compte tenu du vieillissement de la population et des conséquences à terme de son exposition de plus en plus marquée aux nuisances sonores de la vie moderne.

De telles perspectives de croissance expliquent une dérive marchande dont atteste la pratique de plus en plus répandue de tests de dépistage gratuits proposés par de grandes chaînes d’audioprothèse et de… lunetterie, la profusion des campagnes publicitaires pour les aides auditives, et la demande officielle auprès des tutelles universitaires de création d’écoles d’audioprothèse semi-privées ! C’est sur le risque majeur de « démédicalisation » du handicap auditif que l’Académie Nationale de Médecine souhaite attirer l’attention du ministère des Affaires sociales et de la Santé et de celui de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

     

            
 précédent sommaire suivant